30 Minutes Maximum de Ruben Fleisher

Publié le par DeshayesGaëtan.over-blog.com

Avec Jesse Eisenberg, Danny R. McBride, Aziz Ansari,Fred Ward
Date de Sortie : 28 Décembre 2011
Durée : 1h23
Genre : Pizza Fatale

Note : 

 

http://www.lyricis.fr/wp-content/uploads/2011/11/30-Minutes-Maximum-Affiche-France.jpg

 

Synopsis :

Enlevé par deux bons à rien qui ont attaché à sa poitrine une ceinture d'explosifs en lui donnant pour mission de cambrioler une banque sous peine qu'elle ne se déclenche, un livreur de pizza ultra efficace demande l'aide de son meilleur ami.

 

http://www.cinefeeling.com/wp-content/uploads/2011/04/cdn.extracine.com_.files_.2011.01.30-Minutes-or-Less-640x425.jpg

 

Ze Chronik :

Après "Bienvenue à Zombieland" en 2009,de savoir que j'allais retrouver dans un même film Ruben Fleischer à la réalisation, et Jesse Eisenberg en tête d’affiche avait de quoi me et réjouir les fans, car vu leur première collaboration,on s'attend direct encore une fois à un spectacle démesurément assez décalé et un peu trash.Cependant ici, au final,on est bien loin de la magie comique de Zombieland avec ce nouveau film,et qu’il n’y ait pas Woody Harrelson en second couteau y joue également beaucoup.

Pour cette seconde aventure,Fleischer offre une plongée pleine de nostalgie en baignant son oeuvre dans le buddy-movie façon années 80. Il est d’ailleurs assez étonnant de constater qu'il semble suivre les traces d'un autre cinéaste qu'est Edgar Wright, qui après le film de zombie "Shaun of the Dead"(2004) avait lui aussi enchainer avec un hommage aux buddy-movies,avec l’excellent "Hot Fuzz"(2007). En tout cas la comparaison s’arrête là, puisque les deux metteurs en scène ont des sensibilités très différentes, et leurs métrages sont eux aussi très différents.

 

http://www.lyricis.fr/wp-content/uploads/2011/04/30-Minutes-or-Less-Photos-Promos-02.jpg

 



30 Minutes Maximum, c’est l'histoire d’un livreur de pizza(Eisenberg) qui va être capturé par deux blaireaux dangereux et motivés, dans l’espoir qu’il dévalise une banque pour eux, afin de payer un tueur(Pena) pour éliminer leur paternel tyrannique. Mais comme l’on ne fait rien sans rien, nos deux bad guy auront l’ingénieuse idée de lui attacher une bombe à son torse, pour éviter qu’il se défile. Seul un code pourra le libérer et bien entendu, ce code ne sera communiqué qu’en cas de cambriolage réussi.

 

http://www.iwatchstuff.com/2011/04/21/30-minutes-or-less-trailer.jpg



Bien sur, si la comédie demeure un peu paresseuse comparée à son prédécesseur, Fleischer ingurgite son film de bons moments et de gentilles références pour aire passer la pilule qui a un air de déjà vu sans jouer la grande originalité. L'histoire lorgne pas mal du côté du "Speed"(1994) de Jan de Bont,pour la contrainte de temps imposée au héros, et aussi L’arme Fatale,qui est cité à plusieurs reprises, dans la dynamique du duo qui vont se retrouver un peu sans le savoir dans la peau des héros du film que fussent Danny Glover et Mel Gibson jadis à la sauce Keanu Reeves. Ce duo sera composé donc du toujours impeccable Jesse Eisenberg, et d’Aziz Ansari,une étoile montante de la comédie américaine à laquelle pas mal de geek friand de Judd Apatow ont pu le voir notamment dans "American Trip" ou encore "Funny People". Face à eux, dans le rôle des sales types, un autre duo, composé de l’hilarant Danny Mc Bride, qui compose un personnage un peu plus sombre qu’à l’accoutumée,tant qu'il lui apporte pas franchement une grande nouveauté de son personnage de la série "Kenny Powers", et de Nick Swardson,la star de la série "Reno 911". Seule la jolie Dilshad Vadsaria, et Michael Pena ont un peu de mal à faire vivre leur personnage un peu terne au milieu de tous ces rebondissements rivalisant de folie.

 

http://www.lefrelonvert.com/wp-content/uploads/2011/08/30-minutes-or-less-1.jpg



On rit de bon coeur c'est sur,toutefois sauvé par des dialogues ciselés débités par des acteurs au mieux de leur forme,(comme savoir que le perso d'Eisenberg dans le film n'est pas sur Fb,facile mais drôle) et a des situations originales et hilarantes (le hold-up très amateur de la banque, le vol de la voiture sur la bande-son de Glenn Frey "The Heat is on" du flic de Beverly Hills).L'autre bon point du scénario tout de même, est qu'il a l’intelligence de ne pas tomber dans la parodie facile, en ne galvaudant pas les enjeux de la trame principale. En gros je veux dire, que les méchants ont beau être un peu loufoques(surtout quand ils regardent un Vendredi 13..), ils n’en restent pas moins dangereux et déterminés,et pas totalement idiots, auquel le point de départ le faisait penser, et la menace qu’ils représentent pour notre héros livreur de pizza est bien réel.

On avait déjà pu le constater dans Zombieland, que le cinéma de Fleischer privilégie plus le comique de situation et la surprise, là où ne l’attend pas,avec cette idée de base étant au départ de mettre des personnages face à des situations qui les dépassent totalement avant qu’ils n’en tirent eux-mêmes parti. La construction de 30 minutes maximum respecte ce principe scénaristique.

 

http://www.infamouskidd.com/wp-content/uploads/2011/08/30_minutes_or_less-michael.jpg



Au-delà de tout ce dawa, ce sont véritablement les situations grotesques et jusqu'au-boutistes qui sont les vrais atouts de l'oeuvre, avec entre autres, on retiendra son final bordélique(restez après le générique) à souhait néanmoins franchement fun comme avec un des personnages utilisant un lance-flamme assez osé. Ruben Fleischer avait déjà montré une certaine aptitude à gérer des situations déglinguées extrêmes,pour notre plus grand plaisir,il poursuit parfaitement ici son trip, tant que l'on sent que tout ce cocktail commence malgré tout à tourner en rond dans sa deuxième partie donnant énormèement dans le cabotinage ce qui lui donnera de temps en temps un mauvais souffle rythmique par moment.C'est dommage, sans doute qu'avec Woody Harrelson et une star montante du film d'action venu faire un caméo (comme Bill Murray dans Zombieland)30 minutes Maximum auraient donné 30 minutes Maximum de plus de bonheur...

 

http://collider.com/wp-content/uploads/30_Minutes_or_Less_image-Danny-McBride-and-Nick-Swardson-1.jpg


Bref pour conclure,repoussé quatre fois en France, pour enfin avoir une sortie en salles le 28.12.11,et trouvable sur le net en dvdrip, 30 minutes maximales reste une comédie sympathique décevantepar sa paresse. Si Aziz Ansari en fait souvent des tonnes,plombant un casting très fun,(mention à Fred Ward dans le rôle du père gagnant au loto),il est fort dommage que Fleischer ne se démarque pas suffisamment de la masse pour en faire une référence notable de l’année, comme avoir raté d'avoir construit une comédie couillue en forme d'hommage aux buddy-movies(comme il avait tellement réussi avec les zombies) auquel les ingrédients sans aucun goût bien particulier ici sur le papaier, rate quelque chose de fort,là où son confrère Wright a réussit. A voir et s'oublie très vite en 30 Minutes Maximum ;-)

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/82/69/33/19759470.jpg

 

Anecdotes :

30 Minutes Maximum est produit par Ben Stiller, l'un des comédiens les plus populaires d'Amérique, qui a plusieurs fois endossé cette fonction durant sa carrière, comme par exemple avec Zoolander ou Dodgeball.

Considéré comme un enfant de la culture cinématographique pop, le réalisateur Ruben Fleischer nous confie : "La façon dont j’ai appris à faire des films, c’est d’en voir. J’ai vu tous les films de vols de banque, que ce soit Heat ou Point break extrême limite."

--------------------------
--
La Bande Annonce :

http://www.youtube.com/watch?v=oJVrgy8yK0M

Publié dans Comedies US

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article